Particuliers des départements Bouche du Rhône et Gard…

…le saumon fumé de la Maison STEUR n’est désormais plus une exclusivité des chefs cuisiniers !
Les amateurs de produits savoureux, de qualité, voir cuisiniers à leurs heures perdues peuvent désormais trouver nos produits chez :

OLIFRE ET PRIMEURS - ISTRES (13)

SOCIETE ADOR - NIMES (30)

Bonne dégustation !


LE SAUMON SAUVAGE D’ALASKA FUMÉ DE LA MAISON STEUR EST UN GROS SUCCES

Le saumon du Pacifique (Alaska) fumé de l'assortiment de la Maison Steur est un grand succès. Depuis que ce saumon fait partie de l'assortiment de la Maison Steur, la demande n’a fait qu’augmenter. Le saumon fumé d’Alaska de la Maison Steur est un produit d’excellente qualité qui plaît beaucoup aux gourmets,!

La Maison Steur achète le saumon sauvage via un fournisseur sévèrement sélectionné en Alaska, USA. Le fournisseur satisfait aux sévères exigences du Marine Stewardship Council (MSC) pour la pêche moderne durable. Les pêcheurs attrapent les saumons sauvages Alaska à la ligne, puis traitent et gèlent ceux-ci directement à bord. C’est non seulement utile pour la qualité, mais cela garantit aussi une fraîcheur optimale.

Les saumons sauvages que la Maison Steur utilisent sont de la race «Red Sockeye». La chair de cette sorte de saumon est rouge profond et présente une fine structure, grâce à laquelle les arômes de fumée pénètrent d’autant mieux. Le saumon sauvage du Pacifique a un goût encore plus délicat que le célèbre saumon Norvégien. Les gourmets l’approuvent sans hésitations !
Le saumon fumé sauvage d’Alaska de la Maison Steur est - tout comme les autres produits de saumon - livrable en flanc entier, en flanc tranché, et naturellement dans nos célèbres emballages MAP (sous atmosphère modifiée) avec le couvercle refermable très pratique.
Prendre contact avec la Maison Steur pour plus d'information.

 
LE POISSON D’ELEVAGE A-T-IL UNE BELLE VIE ?

Si un poisson se sent bien ? Seul le poisson peut le dire.
Bien malheureusement, nous ne pouvons pas communiquer avec les poissons.
En Norvège, le groupe de recherche Fish Welfare in Aquatic Production du Marine Research Institute effectue tous les cinq ans une large enquête sur le bien-être des poissons.
Dans un laboratoire, les chercheurs peuvent influencer l’environnement des poissons de toutes sortes de façons. Comme la densité de poisson, et la disponibilité de nourriture. Les critères tels que le courant et la qualité d'eau, et leur effet sur les poissons, peuvent également être mesurés.
Les chercheurs déterminent les données concernant l’environnement physique, chimique, biologique, ainsi que la nourriture du poisson. Chaque changement peut mener par exemple à une certaine forme de stress, à un stress continu, à moins de bien-être et une croissance ralentie. Une situation qui dévie des conditions naturelles mène irrévocablement à de grands changements dans la croissance et la santé du poisson et peut mener à sa mort.

L’environnement du poisson détermine son bien-être. L'oxygène et la salinité, le courant et la température de l'eau, la forme du bassin, la présence de parasites, la disponibilité de nourriture sont entre autres les facteurs influençant importants de son environnement.
En 2002, de grandes différences dans les températures de l'eau sont apparues le long de la côte occidentale de la Norvège. Par exemple, la température a été inhabituellement élevée en septembre. Les saumons d’élevage ont réagi et ont essayé de chercher les endroits les plus froids dans le bassin. La concentration des poissons a eu pour conséquence que sa densité a été cinq fois plus élevée que la normale.
Les chercheurs ont conclu que les saumons aiment l'eau froide et sont même prêts pour cela à nager très près les uns des autres. Ce comportement anormal a des conséquences sur le stress. Il a été visible dans les données de croissance et d'alimentation dans cette période. Les poissons ont mangé moins et leur croissance a été retardée.

Pour cette raison, une des tâches les plus importantes d'un pisciculteur est de vérifier si le poisson montre un comportement divergeant ou anormal. Dans un bassin, des caméras sont ainsi suspendues pour que l’aquaculteur puisse suivre les poissons sur un moniteur et puisse lire leur langage corporel. Les changements de comportement sont des occasions pour des contrôles immédiats et des recherches.

 
MAINTENANT, LA MAISON STEUR EXPORTE AUSSI A DUBAI

La Maison Steur élargit fortement ses activités internationales. Après avoir déjà pénétré les marchés belge et français avec un grand succès, la Maison Steur est maintenant aussi active au Moyen-Orient. La direction de la Maison Steur a récemment effectué une visite à Dubaï pour nouer des contacts avec les hôtels, les restaurants et d'autres établissements culinaires. Un grand nombre de cuisiniers a entre-temps fait connaissance avec les produits de la Maison Steur. Divers produits de l'assortiment de la Maison Steur se trouvent non seulement sur la carte de divers restaurants d’excellence, mais sont maintenant aussi disponibles en épiceries fines.

Dubaï se développe de manière extraordinaire en ce moment. Partout dans ce pays du Moyen-Orient s’élèvent des hôtels prestigieux, des parcs de loisirs et d'autres installations touristiques. Pour la Maison Steur, qui s'adresse au sommet de la gastronomie, c’est un marché intéressant.

 
D’OU VIENT LA COULEUR ORANGE DU SAUMON D’ELEVAGE ?

La couleur orange du saumon provient de la présence de carotène : un pigment orange que nous connaissons aussi des carottes et des feuilles d’automne. Ce pigment se trouve aussi bien dans le saumon sauvage que d’élevage. C’ est un antioxydant aussi important pour le poisson que pour l’homme. Le saumon sauvage obtient par exemple ce pigment des crustacés, comme les crabes et les crevettes, et le stocke dans sa chaire et dans sa peau. L'intensité de la couleur varie selon le poisson et est dépendante de ce qu’il a mangé. Le même principe vaut pour le saumon d’élevage. Le pigment est ajouté à la nourriture.

Il existe plus de 600 sortes différentes de carotènes naturelles. Celles qui se trouvent dans le poisson sont connues sous les noms de xanthophylles, astaxanthine et canthaxantine. Le saumon ne peut pas faire ces pigments lui-même et doit donc les obtenir de l'alimentation. Il ressort de différentes investigations que le saumon (mais aussi la truite et d’autres salmonidés) a besoin de ces pigments pour sa santé. Le pigment fait entre autre partie de l’alimentation des petits poissons. À côté de la jolie couleur attirante, il est aussi important pour la santé du saumon. L'Union européenne a dressé des directives pour l'utilisation de ces pigments dans la nourriture du poisson. En Norvège, l’astaxanthine seule peut être utilisée.

 
VITAMINE D DANS LE SAUMON

Armin MALTER, de l'organisation allemande des gynécologues, conseille aux femmes enceintes de faire bien attention à leur consommation de vitamine D. Selon MALTER, les récentes recherches montrent que la vitamine D renforce le système immunitaire et aide par exemple à prévenir le diabète. MALTER dit que les femmes, au cours de leur grossesse, peuvent facilement avoir une carence en vitamine D. La vitamine D peut être fabriquée par le soleil mais MALTER prévient que le surplus de soleil peut causer des dommages à la peau. Les compléments en vitamine D ne sont pas non plus une solution car la quantité quotidienne peut etre dépassée. MALTER affirme que les femmes enceintes trouvent suffisamment de vitamine D dans l'alimentation. La vitamine D se trouve entre autre dans le poisson gras, comme le saumon (source DPA)

 
ALTERNEZ GRAS ET MAIGRE

La discussion au sujet des aspects sanitaires du poisson est d’actualité. Régulièrement apparaissent des résultats de recherches, dans lesquels les avantages des oméga 3 présents dans le poisson sont confirmés. D’autres chercheurs indiquent les inconvénients de la consommation de poisson. Le Comité Scientifique Norvégien pour la Sécurité Alimentaire (SCF) a récemment réalisé un grand nombre d'investigations et a répertorié les avantages et inconvénients de la consommation de poisson Norvégien. La conclusion la plus importante du SCF a été que les avantages pour la santé contrebalancent largement les possibles inconvénients. Le SCF conseille de manger du poisson 4 fois par semaine en alternant le poisson gras et maigre.
La recherche était basée sur 300 analyses scientifiques et études. Le SCF ne juge pas probable que la consommation de poisson mène à des conséquences négatives sur la santé en raison de l’absorption des pollutions. Les avantages sont bien plus importants, d’après le Comité. Cela vaut aussi bien pour les adultes que pour les enfants. D’après les connaissances actuelles, le SCF remarque que les femmes enceintes devraient limiter leur consommation de poisson gras, à 2 fois par semaine au plus. Les conclusions du rapport correspondent à des études comparables au Royaume-Uni et au Danemark. Le SCF recommande aussi aux Norvégiens de manger encore plus de poisson. La consommation annuelle par habitant en Norvège se situe en ce moment à 24kgs. Quand les Norvégiens mangeront du poisson une fois de plus chaque semaine, le nombre de crises cardiaques diminuera annuellement de 4%, d’après le Comité Scientifique Norvégien pour la Sécurité Alimentaire (SCF).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LA MAISON STEUR, MEMBRE DE “HET NIEUWE GILDE” (la nouvelle confrérie)

La Maison Steur est récemment devenue membre de la fondation Het Nieuwe Gilde. La fondation Het Nieuwe Gilde, pour la promotion de l’artisanat et de la qualité, est une coupole de sociétés productrices uniques. La fondation veut que l’artisanat de ses sociétés soit porté ensemble auprès consommateur.
Toutes ses sociétés font partie à leur façon de la culture néerlandaise. Parce qu’elles existent souvent depuis des générations, mais surtout parce qu'elles ont une vision artisanale de la manière dont leurs produits doivent être faits. L'objectif est toujours la qualité, et non pas la quantité. La pérennité de la société est plus importante que le bénéfice rapide.

Les sociétés développent des activités très divergentes : les chaussures, les cigares, la céramique, le café, le chocolat, la verrerie, les liqueurs... Les critères précités peuvent valoir finalement pour toutes sortes de sociétés productrices ! Les sociétés de notre temps, basées sur la tradition et l'expérience parfois séculaire. La fondation est en devenir et déjà 16 sociétés se sont inscrites. L'objectif est de s’agrandir , car heureusement, il y a encore davantage de sociétés semblables aux Pays-Bas.
Plus d'information : www.hetnieuwegilde.nl

 
OMEGA 3 CONTRE LA DEPRESSION

Les gens, qui mangent peu d’huile de poisson, sont plus sujets à la dépression. Comme vous le savez, le saumon Norvégien contient des acides Omega-3. Une recherche de l’institut Australien Sydney Black Dog a montré qu’il existait une relation entre les dépressions et une faible consommation d’acides Omega-3. La large étude a voulu répertorier l'effet des Omega-3 sur la santé des gens. Les résultats des recherches ont été publiés dans The American Journal of Psychiatry.

 
L’ HUILE DE POISSON REDUIT LES CHANCES DE CRISE CARDIAQUE

L'huile de poisson peut diminuer le risque de crise cardiaque de 19% chez les gens avec une teneur de cholestérol accrue. Ceci apparaît dans la recherche Lancet récemment publiée par des scientifiques Japonais. Les résultats, qui font partie de l’étude Japonaise EPA Lipid Intervention, sont les plus récents dans la longue liste internationale des investigations qui indiquent la valeur de l'Oméga 3 pour le coeur et le sang.
Une recherche récemment publiée dans le Journal of the American Medical Association a montré que les acides gras Omega 3 diminuent d’un tiers le risque d’attaque cardiaque avec issue mortelle. (source : Intrafish)

 
UN CERTIFICAT « BRC » ENCORE PLUS SEVERE POUR LA MAISON STEUR

L'objectif de qualité et de sécurité la plus élevée, des produits de la Maison Steur, a été récemment récompensé avec un nouveau certificat BRC encore plus sévère. Depuis le 23 septembre 2005, la Maison Steur peut être fière de détenir le certificat BRC 4, au niveau le plus élevé (Niveau A). A l’obtention du certificat a précédé une vaste recherche, par laquelle la société entière de la Maison Steur a été soumise à une inspection approfondie.
Déjà auparavant, le certificat de qualité « Higher Level » de la Maison Steur était en attente. Voir l’annoncé ci-dessous.

 
LE CERTIFICAT BRC POUR LA MAISON STEUR

La Maison Steur a récemment traîné dans le giron du certificat de qualité très prisé du British Retail consortium (BRC), le « Higher Level ». Une reconnaissance supplémentaire pour les normes élevées de qualité - et d’hygiène que la Maison Steur observe !
Le British Retail consortium (BRC) est un protocole d'inspection utilisé par les détaillants britanniques, qui détaille les exigences auxquelles doivent satisfaire les fournisseurs dans le domaine de la sécurité alimentaire. Le BRC exige un système de qualité, l'application de l’HACCP et l'insertion de l’environnement, du produit, du processus et du personnel dans le système (Guide des Bonnes Pratiques Hygiéniques).
Il y a deux niveaux de standards techniques BRC, qu’un fournisseur peut remplir : le « BRC Foundation Level » (critères de base) et le « BRC Higher Leve »l (les exigences additionnelles). De plus, un nombre de « Recommendations on good practice » (recommandations) est donné. Au cours de l'appréciation, chacun de ces niveaux est regardé, mais une société doit au minimum satisfaire au « Foundation Level ». C'est le but de la société de se développer toujours plus, afin de satisfaire à terme au niveau le plus élevé.
Avec le certificat BRC, un producteur satisfait en principe en une fois à toutes les exigences qu’instaurent les supermarchés britanniques. Comme ceci est économique pour le producteur et le client, le certificat BRC est largement apprécié. Entre-temps, l’Organisation Européenne des Détaillants (CIES) a reconnu le standard.
Plus d’ informations: www.brc.org.uk.

 
ARTISAN DE LA MAISON STEUR RECOMPENSE POUR SON TALENT

Au cours du marché du « Gouwzee », le dimanche 8 Juillet était le jour culminant avec la finale du championnat Gouwzee : Presque 70 fumeurs d'anguille étaient ainsi installés autour du port de Monnickendam avec leur four très souvent confectionné « maison ».



Un jury composé de spécialistes a déterminé les meilleures anguilles fumées en fonction de divers critères : l’ aspect, la couleur, la texture, le goût, le salage, le fumage… Tout un art de l’équilibre.
Les gagnants étaient annoncés le soir même.
Jan Jonker, artisan-fumeur à la Maison Steur, a obtenu le premier prix pour la qualité de ses anguilles fumées.

C’est maintenant la troisième année consécutive que Jan Jonker reçoit ce titre.

 
LA NORVEGE PROTEGE LE SAUMON SAUVAGE

La quantité de saumon sauvage Atlantique a fortement diminué pendant les 30 dernières années Cette tendance internationale est aussi visible en Norvège. Il y a différentes causes, comme la construction d’écluses et de barrages dans les rivières. Pour arrêter ce recul, la Norvège a développé le NSW (National Salmon Watercourses) et le NSF (National Salmon Fjord).
La Norvège veut protéger les territoires d'eau, qui sont importants pour les saumon sauvages, contre les activités d’influence, comme les centrales hydroélectriques, certaines activités agricoles et contre l'établissement de fermes d’élevage dans ces territoires. Pour le moment, le long de la côte Norvégienne se trouvent 37 NSW et 21 NSF.
Dans les NSW, l’aquaculture est interdite lorsqu’il y a une chance de maladies de poisson ou des échappées. Dans les fjords (NSF), cela dépend avant tout de la sorte de fermes et de la situation spécifique dans le fjord. Une des conséquences de ces mesures est que les fermes d’élevage déjà établies doivent prendre des mesures protectrices additionnelles ou leurs installations doivent être déplacées à l'extérieur du territoire protégé. Le plan est d’agrandir le nombre de NSW et de NSF à 50 d’ici un an.

 
LE SAUMON D’ELEVAGE AUSSI SAIN QUE LE SAUMON SAUVAGE

Le saumon d’élevage est aussi sain que le saumon sauvage. Cela ressort d'une recherche de l’EFSA sur la demande du Parlement Européen.
Le Parlement Européen voulait savoir si certaines espèces de poisson fortement consommées en Europe, telles que le saumon, le hareng, l'anchois, le thon, la truite et la carpe étaient pollués et s’il existe une différence entre le poisson d’élevage et « sauvage ». L’EFSA écrit dans son rapport final, aussi loin qu’il est question de pollution dans le poisson, que son niveau apparaît égale dans le sauvage et l’élevage. Le remplacement du poisson par la viande n'est pas une solution, car certaines pollutions sont aussi à prévoir dans la viande.
Le rapport informe aussi sur les aspects sanitaires du poisson. Celui-ci comprend beaucoup d’acides gras non saturés qui ont un effet positif sur le coeur et la pression sanguine. Un régime alimentaire avec beaucoup de poisson peut même aider à prévenir les crises cardiaques. La consommation de poisson constitue également une valeur très précieuse pour les femmes enceintes.